Le Canard boiteux d'Étoile

 

Le Canard boiteux

 

Qu’est-ce qui devient Histoire ? Un événement partagé par beaucoup de personnes ? Un événement qui implique des personnalités importantes ? Où seulement une réalisation qui mérite de se faire connaitre ? L’Histoire se construit au jour le jour pas les personne présentes au moment présent.

La fabrication du Canard boiteux à Étoile-sur-Rhône (Drôme) est un petit morceau d’histoire que les moins de 30 ans (peut-être 40 ans) ne peuvent pas connaître.

Le Canard Boiteux d'Etoile

 

En septembre 1980, le conseil d’administration de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Élèves) des écoles d’Étoile décide l’organisation d’une kermesse pour financer des sorties scolaires. Il faut faire du nouveau. Le président propose la construction d’un Canard Boiteux comme nouveau manège. Un Canard Boiteux, qu’est-ce ? Personne dans la région n’avait entendu parler de Canard Boiteux, sauf le président, natif du Doubs, avait utilisé dans sa jeunesse ce « truc ».

Le projet est lancé.

Pas d’œuf extraordinaire pour un canard peu ordinaire, s’il boite, ce n’est pas par malformation de naissance. D’abord réfléchir.

Canard boiteux d'Etoile

 

Devant sa feuille blanche, millimétrée, Michel dessine un beau canard qui doit prendre place sur une remorque à deux roues. Les dimensions dépendront de la remorque.

Louis de son côté trouve une remorque chez un agriculteur, route de Montoison, puis deux roues de camion au garage Citroën, route de Beauvalon (il faut des jantes plus grandes que les roues d’origine de la remorque). La remorque est stockée chez Marc sous un hangar.

C’est là, à la campagne, que nous faisons les essais d’excentricité des roues. Il faut que ce soit suffisant pour bien boité, mais pas trop pour ne pas renverser le canard.

Canard boiteux d'Etoile

 

Maintenant que les dimensions du canard sont connues, il aura la longueur et largeur de la remorque, la fabrication des éléments peut démarrer.

La tête est la première réalisation. Une tête bien ronde, bien faite, bien pleine (c’est pour les jeunes élèves). Cette partie la plus difficile mérite d’être contée.

En partant du bec en bois de palette massif, bien costaud, une autre poutre pour le cou, et autour de cette ossature, des alvéoles où sont cloués des morceaux de la tête. Chaque morceau est réalisé en Isorel de 5 millimètres. Pour que chaque section prenne la forme souhaitée, il faut les fixer sur un gabarit et tremper le tout dans l’eau un certain temps. Pour les grosses pièces, c’est plusieurs jours dans la baignoire familiale.

Canard boiteux d'Etoile

 

La tête est réalisée dans un endroit sec, au garage, mais pour le corps du canard, sur la remorque, c’est à l’extérieur qu’il faut travailler puis tout protéger sous une bâche. C’est le travail des hommes : Denis, Jean-Claude autour de Louis et Michel, découpent, percent, vissent, clouent, chacun apporte de chez soi des poutres, bois et tiges filetées. De poutres en planches, la tête du côté du timon, le canard prend forme.

C’est le moment des finitions. Un canard, tout le monde le sait, c’est jaune. Une nouvelle équipe prend le relais. Françoise, Colette et une autre Françoise et quelques enfants, armés de pinceaux, par un temps ensoleillé, et beaucoup de vent (voir l’arbre qui plie sous les bourrasques, photo 2). Parfois la peinture s’échappée du pinceau pour finir sur le mur de la maison.

Le canard est prêt pour le jour J.

Canard boiteux d'Etoile

 

Tiré par le tracteur conduit par Marc, il prend les enfants à la place de la République, par groupe de dix (les adultes n’ont pas osés), monte la rue des écoles, les remparts, et termine par la descente de la grande rue. La journée n’a pas été assez longue pour satisfaire toutes les envies.

Il y eu un petit malheur. Un mois après les coups de pinceaux, la peinture n’était pas totalement sèche. Les culottes repartaient avec du jaune canard. Pour la 2ème année, nous avons fixé une moquette sur les sièges.

Deux ans, 1981-82, la FCPE a organisé une kermesse. En 1983, c’est le changement d’équipe de dirigeants, plus de fête, plus de Canard Boiteux.

Qu’est devenu le Canard boiteux d’Étoile ?

 

Canard boiteux d'Etoile

 

Les participants : Marc Chabannes, Colette et Michel Chaudy, Françoise Dulac, Jean-Claude Jourdan, Denis Oziol, Louis Rioualen (avec toutes les voyelles) et Françoise Vincent.

Pour aller plus loin ensemble

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire