Les années noires

Jeanne DEVAL

 

DEVAL Jeanne

Les années noires

Éditions Deval

1984

336 page

Ce livre est écrit par un témoin de ce qu’ont vécu les Romanais et Péageois (Drôme) :

Pour que les années noires demeurent dans le souvenir de chacun, tout en souhaitant que leur retour soit à jamais épargné aux générations futures auxquelles je dédie cet ouvrage avant que les mémoires ne s’effacent et que les témoins ne disparaissent.

Jeanne DEVAL

Les Compagnons de France

Jeanne DEVAL présente comment le mouvement des Compagnons de France c’est installé dans sa région :

« Un appel lancé dans la presse du 20 décembre 1940 définit son but : Jeunes gens de Romans-Bourg-de-Péage et d’ailleurs qui avez de 15 à 20 ans et qui cherchez en vain un travail, les Compagnons de France  vous offrent nourritures, habillement, la joie de vivre au grand air, de travailler pour vous et l’avenir du pays. »

 

Quelques lignes plus loin, Jeanne DAVAL par de Gustave COUREAU :

« Monsieur COUREAU, un romanais de toujours que j’ai pu rencontrer et qui fut le responsable départemental des Compagnons de France m’a remis le code d’Honneur récité chaque jour par les jeune au moment du lever des couleurs et qui se termine ainsi : À l’œuvre compagnons, que notre compagnonnage fasse la France Libre, Jeune et Fière. »

 

Et encore plus loin : « Les compagnons peuvent choisir leur activité certains aident le boulanger, d’autres le menuisier, certains collent des papiers de tapisserie dans le logement de familles nombreuses, d’autres collectent pour le Secours National ».

 

Jeanne conclue ce chapitre : « Lorsque l’esprit de Résistance est apparu trop flagrant les Compagnons de France furent dissous par Vichy sur l’ordre des allemands début 1944 ».

Pour aller plus loin ensemble

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire