La vie communautaire

La Vie communautaire

 

La Règle communautaire fixe le fonctionnement, l’organisation, la place de chacun, les prises de décisions, la mise en place d’outils collectifs, dans l’intérêt du groupe. C’est l’Assemblée Générale, où toutes les décisions sont prises à l’unanimité, qui dit comment doit se vivres la Règle au jour le jour.

La fabrication de boîtiers de montres prend l’essentiel de l’énergie des compagnons, mais ce n’est pas ce qui fait « communauté ». La morale minimum commune touche à la vie collective et de chacun, à aucun moment elle ne traite de la production. La production fait appel au savoir-faire professionnel des compagnons, la morale minimum commune c’est le savoir-être.

Pour cela des organisations spécifiques sont mises en place.

Pendant la première année, l’apprenti « communautaire » ou stagiaire pendant 3 mois, aura à faire à différents paliers avant de demander à devenir compagnon. La période de postulant pendant 12 mois, en accord avec la Conseil Général, le future compagnon apprend les rouages de la communauté et corrige ce qui peut poser problème. Au terme de son année, le postulant fait une demande auprès de Conseil Général. Il doit répondre à un certain nombre de questions et le Conseil Général décide de son passage « compagnons », ou de prolonger la période de postulat, ou de mettre fin du contrat.

Le compagnon aura des droits supplémentaires et aussi beaucoup de devoirs. Seuls les compagnons participent aux votes en Assemblée Général et ils peuvent avoir des responsabilités, comme par exemple, chef de service, chef d’atelier…

Plus de détails dans les pages 76 à 89 de « Faire des Hommes libres »

 

L’utilisation des informations, documents, photographies, sont libres à condition de faire référence à ce site et à l’auteur : Michel Chaudy

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire