Boimondau dans les publications

 

Extraits de lecture par Michel Chaudy

  

L’expérience communautaire de Marcel Barbu, qui devient Communauté de travail Boimondau en 1947 (Boîtiers de Montre du Dauphiné), a fait couler beaucoup d’encre. Nous retrouvons des articles et des références dans de nombreux documents dans toutes les langues. En Europe : Allemagne, Angleterre, Belgique, Suisse, Espagne, mais aussi aux États-Unis et en Russie... 

Une période : 

Mais à chaque fois, c’est de la première période qu’il s’agit, 1941-1947 c’est-à-dire les années de création, quand les compagnons ont écrit la Règle communautaire et aussi le rôle joué pendant la guerre en animant un maquis au pied du Vercors. Peu d’étude sur les années après 1950, au moment où les pratiques communautaires s’essoufflent.  

On a beaucoup écrit : 

Dans des ouvrages qui traitent de la Résistance comme dans ceux qui traitent des questions sociales. 

Les thèses d’étudiants sont nombreuses et encore à ce jour, des articles dans les médias : journaux, Internet, conférences. 

À leur lecture, il faut différencier les auteurs qui ont fait l’effort de recherche sur la communauté, et ceux qui se sont limités à leur mémoire. C’est ainsi que l’on trouve souvent « comme l’expérience Boimondau à Valence » au milieu d’un chapitre, laissant le lecteur de soin de faire lui-même l’approfondissement. Et que penser quand l’on voit écrit Boimondeau – eau ? La mémoire a des ratés, mais cela prouve la notoriété des idées communautaires. 

Publicité de Boimondeau

 

Publicité dans la revue L'EXPORTATION FRANCAISE du 1er février 1950

 

 

La place de la Communauté de Travail Marcel Barbu dans le maquis du Vercors 

Pour comprendre le rôle des Compagnons et la place de la Communauté de Travail dans le maquis du Vercors pendant les années 1943 et 1944.

Les témoignages des Compagnons en faisant appel à leur mémoire ou leurs écrits principalement dans le bulletin de la Communauté « Le Lien » (voir le livre « Faire des Hommes libres »), mais aussi à travers les ouvrages de maquisards. Tous ne parlent pas de la Communauté, et pourtant, elle était un maillon dans la résistance.

 Il était impossible à Marcel Barbu de résister par les armes. La vie des autres avait plus d’importance que la sienne, et ce n’était pas l’objectif de l’installation de la Communauté dans la ferme de Mourras sur le plateau de Combovin. Pour lui, il était important que le monde ouvrier et le monde paysan se rapprochent dans l’optique de la révolution communautaire. C’est quand le danger est apparu plus pressant, qu’il décida de regrouper les compagnons à Mourras pour prouver que la Communauté de Travail est toujours vivante.

 Les actions des Compagnons à la ferme étaient : 

  • Travaux agricoles, pour produire le nécessaire pour vivre

  • Continuer à se former, les cours n’ont pas cessés et les professeurs étaient nombreux à faire le voyage à Mourras

  • Produire des boîtiers de montres dans un atelier clandestin

  • Rédiger la Règle Communautaire qui devait assurer les bases de la Communauté

    Si de nombreux jeunes ont été accueillis par solidarité pour échapper au Service de Travail Obligatoire - STO, parfois pour une simple halte avant de rejoindre les maquisards, c’est bien la sauvegarde de la communauté naissante qui motive Marcel Barbu. A aucun moment, les compagnons se sont préparés à combattre par les armes.

    Mais la résistance à l’occupation devrait-elle se manifester que par les armes ?

    Il faut voir la Communauté de Travail Marcel Barbu comme l’un des nombreux maillons de la résistance, les maquisards avaient besoin de ces lieux et personnes civiles qui leur permettaient d’obtenir des renseignements, un moment de repos, des caches d’armes, etc.

  • L’apport de la Communauté de Travail Marcel Barbu à la résistance se traduit par :

  • La surveillance du plateau de Combovin à d’éventuels envahisseurs

  • La cache d’armes

  • La fourniture de denrée alimentaire

  • L’accueil de blessés de la résistance armée

  • Le réconfort de la population locale

  • La formation de cadres pour le maquis

    Et ces actions de résistances, qui mieux que les Compagnons communautaires et ceux qui ont fait appel à la Communauté peuvent le mieux en parler. La Communauté a accueilli de nombreux combattants du Vercors pendant des années 1943 - 1944, c’est le but de ce document de rassembler les extraits d’ouvrages consacrés au maquis.

    Des noms, des lieux, des situations sont cités dans ces extraits qui permettront, peut-être, aux lecteurs de faire des liens et pourront enrichir ce texte si les informations circulent.

 

Pour aller plus loinPour m'écrire

 

 

 

Bibliographie, titres des ouvrages

 

 

1946 : BAYLE, Francis, Vers la disparition du salariat

1946 : Le TEIL, Roger, Expérience Communautaire et Vie totale

1946 : Le TEIL, Roger, Vie Communautaire, Liberté vraie

1947 : GUEHENNO, Jean, Journal des Années noires

1952 : RIBY, Gaston, Qu'est-ce une Communauté de travail

1958 : HUXLEY, Aldous, Retour au meilleur des mondes

1965 : HERVET, Robert, Les Compagnons de France

1978 : MONCLOS, Xavier de; LUIRARD, Monique; François DELPECHE, Monique; BOLLE, Pierre, Église et Chrétiens dans la IIe guerre mondiale. La région Rhône-Alpes

1978 : MERMOZ, Marcel, L'autogestion, c'est pas la tarte

1981 : MICOUD, Lucien, Nous étions 150 maquisards

1987 : LADET, René, Ils ont refusé de subir

1988 : BITOUN, Pierre, Les hommes d'Uriage

1989 : Fédération combattants Drôme, Pour l'amour de la France

2002 : CAMUS, Albert, à Combat

2004 : ESCOLAN Patrice-RATEL Lucien, Guide-mémorial du Vercors résistant

2010 : Conseil Régional Rhône-Alpes, Les Grands Hommes 

2014 : CHAZALON, Thierry, L'histoire des maquis Pierre

 

 Liens Internet

 

2008 : Cahiers de Charles Fourier, article de Chantal Guillaume. Professeur de philosophie. Elle a publié plusieurs articles dans les Cahiers Charles Fourier et dans Luvah. Elle vit et écrit des textes de fiction à la campagne (au bord de la Loue).

2009 : Le Monde diplomatique, article de Bruno Lombard. Une solution de rechange au capitalisme, l’économie sociale et solidaire ?

 

Revues-Presse

 

chapitre.com, Marcel BarbuPuzzle Eco RevLe Dauphiné Revue Esprit Est Républicain-Marcel Barbu Mediapart Charrandez-vous Boimondau, Le monde Diplomatique Et Marcel Barbu créa la communauté de travail

L'écho du Bousbot   Echo du Bousbot 58Puzzle Etudes dromoisesBoimondau, Etudes Drômoise Num 44 Boimondau, Etudes Drômoise, num 60 Boimondau, Etudes Drômoises, En attente Boimondau, Etudes Drômoises, En attenteAmis de la maison du peuple à Besançon

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Monique Spirig
  • 1. Monique Spirig | 01/06/2015

Merci de garder vivante cette expérience trés intéressante basée sur la responsabilité de chacun dans la vie en communauté.
Notre société acuelle tends à individualiser et prêcher "ce n'est pas mon problème". Étant la dernière fille de Marcel Barbu, je peux attester qu'il m'a bien transmit ce désir d'aider les autres et d'agir en conséquence. Je le remercie de tout mon coeur pour cet héritage. Amicalement, Monique

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau