Puzzle Historique, Solidaire et Territorial

Un puzzle...

 

Puzzle de 6Chercheur en Histoire.

Chercher dans l’Histoire, la grande ou petite c’est permettre à l’Humain de savoir d’où il vient pour  l’aider à connaitre où il va.

L’Histoire commune à nous tous pour la transmettre, la partager, et aussi donner à d’autres chercheurs d’aller plus loin et à chacun d’apporter un morceau.

Effectuer des recherches historiques c’est comme chercher un morceau d’un puzzle sans connaitre ni sa forme, ni sa couleur.

C’est chercher dans l’immense « boite Historique » parmi d’innombrable autres morceaux.

Pour construire un puzzle il faut coller autour d’un morceau, qui représente une personne, une date, un lieu, un événement, d’autres morceaux comme des pétales, qui feront des fleurs qui égayeront le champ de l’Histoire.

Parfois, l’on garde un morceau car « ça peut toujours servir » et, sans y prendre garde, avec d’autres, se forme une petite image, d’une nouvelle histoire différente à partager.

Ces puzzles, grandissent, reliés entre eux par seulement quelques morceaux, avec des trous que d’autres chercheurs viendront combler et ainsi embelliront l’image, c’est le partage de l’Histoire.

Ces puzzles, relient les Hommes dans le temps, l’Histoire d’hier et celle d’aujourd’hui, et dans l’espace, les morceaux viennent d’ici et d’ailleurs. Ce sont des puzzles en trois dimensions.

Pour construire un puzzle, on n’est jamais seul, car ce sont des morceaux de vies, vies passées reliées aux vies actuelles.

 

Alors historien ? Non, passeur d’Histoire !

Un historien est reconnu comme tel quand il devient un spécialiste d’un morceau de notre histoire et qui le fait partager. Le risque est, qu’une fois reconnu comme tel, que tous ce qu’il dit soit « vrai » car c’est un historien qui le dit, même si le sujet peut être éloigné de ses centres de spécialisation.

Passeur d’Histoire, c’est d’abord un travail de recherche personnelle, dont il transmet les résultats à d’autres, en les invitant à aller plus loin en s’appuyant sur les premières découvertes.

Vie actuelle.

L’Histoire se fait tous les jours, sur le sol de nos vies, là, sur ce territoire nous trouvons des hommes qui agissent et sera traité aussi l’économie sociale et solidaire.

Autre puzzle, mais aussi autres Histoire.

L’économie sociale et solidaire c’est les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production, (aujourd’hui nous disons Société Coopérative et Participative) mais aussi les associations, les mutuelles et les fondations.

Alors quelle est la première SCOP à Valence après la loi de 1947 qui reconnait le statut SCOP ? C’est la Communauté de travail Boimondau ! Comme Boitiers de Montres du Dauphiné.

La grande Histoire ouvrière rejoint l’économie sociale et solidaire reconnue par la loi de 2014.

Et de là démarre les actions pour faire connaitre l’ESS : de Scop en SCIC.

 

Alors…

En prenant un ou des morceaux qui sont ici proposés, ou comblant un trou, chacun peut démarrer son puzzle Historique.

Une chose est certaine, aucun puzzle ne peut-être fini.

 

Amis chercheurs ! Lire la suite ->Michel Chaudy

Michel Chaudy

Janvier 2015

...des puzzles.

 

Chaque puzzle permet d’en démarrer un autre.

Dans le premier thème, Boimondau : faire des Hommes libres, un certain nombre de morceaux traitent des Compagnons de France. Parce que Marcel Barbu était membre de ce mouvement et que la Communauté de travail est une réalisation "compagnons".

Le deuxième thème traite des Compagnons de France en Drôme, de 1940 à 1944.

Boimondau c’est transformé en société coopérative ouvrière de production en 1947. Les SCOP, avec les associations et les mutuelles, font parties de l’Économie Sociale et Solidaire, qui est aujourd’hui en pleine expansion. Boimondau fait partie de l’histoire des SCOP, donc lien avec les sujets traités.

 

Cliquez sur un morceau du puzzle

Puzzle BoimondauFaire des Hommes libres La belle aventure Une aventure humaine Les lois des communautés de travail Les règles communautaires Bulletins des communautés Sur les traces de Boimondau On en parle encore...